Syndicat Filpac-Cgt €UROPAC

Entre les actionnaires et les salariés d’EUROPAC
LE COMPTE N’Y EST PAS !

2 décembre 2018

Partagez :
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

€UROPAC PAPETERIE ET CARTONNERIE DE ROUEN

Depuis septembre 2018, vos élus FILPAC CGT ont demandé une prime de 1000 euros pour chaque salarié d’Europac en Espagne, au Portugal et en France, afin que les salariés du groupe puissent eux aussi avoir une toute petite part du gros gâteau que les actionnaires d’Europac vont engloutir suite a l’OPA.

Il semble qu’à ce jour la famille Isidro reste sourde à notre demande !!

Pourtant quand la papeterie OTOR de Rouen a été reprise par EUROPAC en 2008, ces mêmes patrons nous répétaient sans cesse « quand il y a des bénéfices, Europac partage avec ses salariés mais quand il y a des difficultés les salariés doivent faire des efforts ».

Alors que le reste du groupe OTOR ÉTAIT CÉDÉ À DS SMITH POUR 247 MILLIONS ET QUE LES SALARIÉS DES CARTONNERIES EMPOCHAIENT UNE PETITE PRIME DE 500 EUROS POUR L’OCCASION, les salariés de la papeterie de Rouen subissaient eux des restrictions : nouvelle grille de classifications, baisse des effectifs, suppression de l’assistante social, suppression de la subvention du restaurant d’entreprise, valse des cadres etc.

10 ans ont passé et EUROPAC a beaucoup grossi !!

Avec l’OPA les actionnaires vont empocher

1 Milliard 700 millions d’euros !!!

Europac compte aujourd’hui 2300 salariés, cette prime de 1000 euros représente donc une somme de 2 millions 300 milles euros.

Cela ne représente que 0,13% du gâteau, même pas la taille de la cerise sur le gâteau !!

C’est loin d’être une demande déraisonnable. Et si vraiment les salariés qui sont aussi actionnaires souhaitent renoncer à cette prime, nous n’accepterons pas qu’il nous en prive !!

La papeterie de Rouen affiche aujourd’hui un ebitda de plusieurs millions d’euros et grâce a l’optimisation fiscale (frais de siège, frais d’utilisation de la marque et du logo Europac, paiement du savoir faire Europac), les salariés n’ont jamais pu bénéficier de participation aux bénéfices !

Europac a bénéficié durant plusieurs années du CICE, cette grosse prime versée par l’état et financée par nos impôts !

Europac a aussi bénéficié de 10 millions d’euros d’aide de la part de l’Europe pour la création de l’usine de Tanger. Lors de la revente de Tanger à I P, Europac a réalisé une plus-value de 10 millions d’euros !! Curieux hasard, encore 10 millions financé par nos impôts !!

NOUS EXIGEONS NOS 1000 EUROS !!!

Pour assister aux réunions organisées par la CGT dans le cadre
des heures d’informations syndicales payées !!!

Le 27/11/2018