Filpac-Cgt

Compte rendu de la réunion
des 6 et 7 septembre 2018 à SAO PAULO

10 octobre 2018

Partagez :
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

IndustriAll Global Union

« Groupe de Paris »
Compte rendu de la réunion des 6 et 7 septembre 2018 à SAO PAULO

Pendant deux jours, le « Groupe de Paris » d’IndustriAll s’est réuni au siège de la Confédération National des Métallurgistes du Brésil (CNM/CUT) dans l’agglomération de Sao Bernardo Do Campo, dans le sud industriel de Sao Paulo.

Le Groupe de Paris s’est créé lors du congrès IndustriAll Global de Rio grâce à la volonté de certains syndicats de travailler ensemble afin de partager profitablement leurs réflexions pour une meilleure efficacité sur le terrain du syndicalisme international, notamment au sein de l’exécutif d’IndustriAll Global (IAG).

Des délégations venues d’Uruguay, d’Espagne, d’Italie, d’Argentine, d’Afrique du Sud et de France (FTM et FILPAC) ont participé à cette réunion en présence d’une forte délégation brésilienne de la CNM/CUT. Devant l’impossibilité de se déplacer, des camarades d’Australie et des Etats-Unis se sont également joint à la réunion par visioconférence.

En ouverture des travaux, Monica Bruckmann, docteur en sciences politiques de l’université fédérale de Fluminense à Rio de Janeiro (UFRJ), nous présente une étude sur l’avenir économique mondial à long et moyen terme qui démontre que les pays aujourd’hui les plus riches (le G7) vont vite se retrouver déclassés par les pays émergeants en passe de devenir, inexorablement, les plus grosses puissances économiques au niveau mondial.

Ce changement du paradigme économique mondial en cours risque, d’après sa démonstration, de déstabiliser l’équilibre du monde capitaliste actuel pour déboucher sur un nouvel ordre mondial.

*****

Les camarades australiens et américains dénoncent dans leurs interventions respectives la politique du pire pratiquée aujourd’hui dans leur pays respectif en termes de conditions de vie et de travail. Ils décrivent la réalité concrète des conditions de travail que leur imposent les réformes néolibérales et évoquent les actions syndicales entreprises afin de tenter de contrecarrer les stratégies des entreprises et de leurs gouvernements respectifs.

Ils dénoncent tous les manœuvres orchestrées par les Etats-Unis pour déstabiliser le pouvoir politique du Brésil et estiment que la détention de Lula est un coup d’Etat politique anti démocratique.

Les camarades brésiliens expliquent que le nouveau gouvernement de droite a cassé une grande partie des droits des syndicats et des travailleurs et n’a de cesse que de précariser le salariat.

Tout le monde s’entend sur l’importance de travailler au sein d’IndustriAll Global à garder une vision plus proche des préoccupations des travailleurs et d’améliorer encore notre capacité d’écoute des adhérents. Il nous faut développer encore une approche plus revendicative et accompagner plus efficacement les luttes des travailleurs. Il nous faut également crée des solidarités fortes entre les travailleurs des pays « riches » avec les pays pauvres et émergeants.

Le Groupe de Paris se donne pour objectif de travailler à impulser des choix plus progressistes dans les décisions et la politique syndicale d’IndustiAll Global afin d’intensifier notre combat contre le système capitaliste qui détruit, et les êtres humains, et la planète.

*****

Lors de la deuxième journée, notre délégation internationale a visité les locaux de TVT, la télévision du Parti des travailleurs qui porte la voix du syndicat et des forces progressistes. Au cours de cette visite, nous avons pu rencontrer une partie des camarades qui participent activement à la diffusion des programmes quotidiens. Ces camarades ont pu nous expliquer comment le gouvernement compte fermer définitivement ce média qui diffuse des informations sociales qui dérange la droite réactionnaire qui « dirige » le pays.

Dans la foulée, la délégation s’est joint à la mobilisation citoyenne organisée par les camarades du syndicat brésilien CUT afin d’exiger la libération de Lula.