EstMédia-CGT

Un expert pour évaluer le Digital First

19 octobre 2018

Partagez :
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

Houdemont, le 18 octobre 2018

Depuis plusieurs semaines, les délégués syndicaux de L’Est Républicain et Vosges Matin tentent de négocier avec la direction pour que la mise en place du projet Digital First ne soit pas synonyme de conditions de travail dégradées (amplitude horaires, réduction d’effectifs, risques psychosociaux…).

La direction minimise l’impact de ce projet sur les rédactions et les personnels associés. Elle ne donne aucune garantie quant au remplacement des salariés susceptibles de partir à la retraite prochainement. Bref, elle n’a aucune intention de négocier.

Les délégués syndicaux estiment que ce projet va impacter fortement la rédaction, mais aussi d’autres secteurs de l’entreprise. Ils ont donc décidé de s’appuyer sur le CHSCT, instance chargée de veiller à la santé, à la sécurité  et aux conditions de travail de tous les salariés de L’Est Républicain et de Vosges Matin.

C’est pourquoi, un expert a été désigné à l’unanimité par les élus du CHSCT. Cette expertise devrait permettre d’étudier la situation actuelle, d’évaluer les outils, les organisations présentes et à venir, et de faire des préconisations.

Dans ce cadre, une commission sera mise en place pour le suivi de l’évolution du projet, lors du prochain Comité d’entreprise.

Une fois encore, élus et délégués syndicaux réitèrent leur volonté d’avancer sur le Digital First mais pas à n’importe quel prix. Il en va de la responsabilité de chacun de faire respecter ses droits.