EstMédia-CGT

Réunion de CSE du 25 juin 2020
Le jour d’après

29 juin 2020

Partagez :
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

LER – VOM

La publicité peine à reprendre. Selon Christophe Mahieu : « on est moins pire que le pire scénario envisagé ». Malgré le retour progressif des équipes commerciales et des assistantes de publicité, la situation reste tendue.

Au global, les résultats sont certes déficitaires, mais l’engagement de l’ensemble des équipes de l’Est Républicain et Vosges Matin ont permis de minimiser les pertes. Il ne faut cependant pas oublier que le chômage partiel est en grande partie comblé par les aides de l’Etat… Tous ces facteurs ont contribué à limiter la casse liée au Covid-19.

Web

Comme son pendant papier, la reprise de la publicité digitale reste timide.

La diffusion, quant à elle, se situe dans un bon tempo, preuve s’il en était besoin, que les lecteurs restent attachés à nos titres.

Le présentiel : la norme

Depuis plusieurs semaines, les élus de l’EstMédia-CGT ne cessent d’interpeler la direction afin qu’elle mette tout en œuvre pour provoquer la reprise de l’activité, mais aussi pour renouer le lien social. Cela est vrai aussi bien en agences que sur le site d’Houdemont, tout en gardant les précautions désormais d’usage dans le cadre des mesures sanitaires.

Le jour d’après a enfin été annoncé par Christophe Mahieu qui a précisé que « le présentiel redevient la norme ».

Celui-ci n’a cependant pas manqué d’ajouter que le télétravail fait l’objet d’une réflexion au niveau groupe. Et d’ajouter « que ce mode de travail a ses côtés positifs mais aussi négatifs. Il fera l’objet d’une négociation groupe dans les prochains mois ».

Nul doute que la CGT saura se faire entendre sur le sujet.

Libra Mémoria

Tout fier, Christophe Mahieu a vanté le projet Libra Mémoria porté par les trois titres lorrains et franc-comtois. A tel point que d’autres groupes de presse semblent intéressés par ce site, en premier lieu celui détenu par Rossel (Voix du Nord- Courrier Picard – l’Union – Libération Champagne – l’Est Eclair – l’Ardennais).

Cette structure qui va rejoindre Ebra Services, est appelée à devenir leader en France dans le domaine.

Les équipes des entreprises de presse qui ont permis de développer cette activité peuvent elles aussi se considérer comme partie prenante dans cette réussite…qui sera externalisée. Comme quoi, les « petites mains » comptent aussi pour concrétiser un projet…

Projet KBA

La direction semble mettre les bouchées doubles pour une mise en route rapide et les travaux sont en phase active. Malgré le retard lié au Covid-19, le nouveau site industriel devrait être opérationnel en avril 2021.
Au-delà de la nécessité de concrétiser ce projet, d’autres impératifs peuvent expliquer cette volonté de maintenir les délais coûte que coûte. Lesquels ? Des projets en termes de travaux d’impression, par exemple…On en saura certainement un peu plus quand les éditeurs de presse, sous l’égide de l’Alliance*, auront dévoilé leurs stratégies industrielles pour les années à venir.

Jeux en ligne

Comme d’autres groupes l’ont déjà fait, Ebra se lance dans les jeux en ligne via « Gamify ».

Christophe Mahieu explique qu’outre le chiffre d’affaires, cette nouvelle activité peut nous amener à booster les abonnements et fidéliser des clients.

Les élus de l’Est-Média CGT considèrent que ce type de développement peut se révéler positif, à condition que les salariés des titres du groupe soient intégrés au projet. Affaire à suivre…

 

* Syndicats patronaux de la Presse Quotidienne Nationale, Régionale et Départementale, et de la Presse Hebdomadaire Régionale