FILPAC CGT Chapelle Darblay Grand-Couronne (UPM)

Négociation Annuelle Obligatoire
Un oui massif !

20 février 2019

Partagez :
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

Normal, tout ceci n’est qu’un dû, voire une partie du…dû !

Les énormes résultats de l’usine ne redescendent qu’en pluie fine vers les cols « bleus », on a les dernières gouttes !

à savoir,

Le maintien du pouvoir d’achat,
simplement !

Le maintien de nos acquis,
tout simplement !

Et pourquoi qu’une partie du …dû ?

Demandez à celles et ceux qui ont la chance d’avoir un IPE > 49 à combien va se monter leur bonus !

Sans scrupules, UPM, à son bon vouloir, considère le personnel comme un coût, uniquement, ou comme un bien à préserver selon les sujets et le renouvellement du contrat de NOTRE chaudière à « biomasse » en est un !

En effet, refusant d’investir, il ne reste que le personnel en monnaie d’échangepour « espérer » attendrir les autorités, de la Direccte de Rouen aux différents ministères concernés.

Vous comprenez l’intérêt de nos initiatives pour peser dans les débats à notre juste VALEUR !!!

« On » reparle du rôle sociétal de l’industrie, en général, et de Chapelle-Darblay, en particulier !

C’est beau, non ?

Bientôt le retour du paternalisme ?(UPM fait vivre de nombreuses familles, embauche les enfants du personnel, respecte les « malades », les vieux…blabla)

« On » n’est pas loin de vanter l’utilité du syndicat !!!

Syndicat qui,avec ses syndiqués, montre son attachement aux acquis, au traitement des bas salaires, l’Egalité Femme/homme, au respect des anciens à travers la Pénibilité…tout cela sans avoir recours à la grève…juste pour le pouvoir d’achat !

Quand le temps sera venu de parler « investissement », la Direction, UPM, devront peut-être faire face à « leur » personnel…au printemps ?

Retour sur la prime exceptionnelle, dite Macron ou Macronette !

Ou quand le Président demande aux employeurs de faire un effort…

A noter que la Macronette désocialisée, Fagonette chez nous, est issue de la lutte des « gilets jaunes » qui n’a rien à voir avec les problèmes de l’usine…ce que certains n’hésitent pas à rappeler pour éviter la grève .

Vont-ils prendre, quand même, cette « mauvaise prime »

(en tout cas, celle-là ne sort pas de notre poche )

Reste à faire converger les luttes, que les gilets jaunes rejoignent les gilets rouges de la CGT, ses structures, son organisation et ses valeurs !

Nous partîmes cinq cents ; mais par un prompt renfort 

Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port,

Aller, une dernière…

La Direction refuse toujours de reprendre les licenciés de 2015 mais appelle en renfort des « ex » à la Centrale ou autre secteur…

…deux poids, deux mesures ?

Renfort pour optimiser son fonctionnement…alors qu’on parle du renouvellement du contrat, justement…heureusecoïncidence ?

Deuxième dernière : la revente d’une partie de nos quotas de CO2, 169 000 tonnes, a rapporté 2.7 millions d’euros,      le CICE 2018, 100 000 € !

Les frais de Groupe, 500 000 € par mois qui remontent en Finlande !

 

……………Etc, etc, etc…………

Madame Ahola, que pèsent nos salaires face à autant de richesses ?

Ensemble et…

           Solidaires !

 

Nous avons signé le protocole le 14/02/19.

Merci pour votre confiance!!!

 

Grand-Couronne, le 15/02/19