EstMédia-CGT

L’intérêt des bons chiffres 2020

1 février 2021

Partagez :
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

Situation économique des entreprises de
l’UES à fin décembre 2020

Publicité

Grâce à la mobilisation de tous les acteurs de la publicité, la baisse du chiffre d’affaires est de 33 % à l’ER et de 27 % à la LE, assez loin du pessimisme prévu à la suite du premier confinement de mars 2020 puisque la direction annonçait à cette époque une baisse de 50 %. Des chiffres également obtenus grâce à la bonne tenue de la publicité nationale. En effet beaucoup d’annonceurs ont centralisé leur budget sur la PQR.

Diffusion ER et VM

Là-aussi les chiffres sont plutôt bons à fin décembre avec une baisse de 1,17% au cumul à la fin de l’année pour LER et 3,25 % pour la LE. Cela souligne l’importance de nos titres et du print dans le paysage de la PQR. La proximité avec les lecteurs est payante.

WEB

Le nombre d’abonnés continue de progresser tout comme le nombre de pages vues et de visiteurs. Mais le chiffre d’affaire web est toujours loin de couvrir la perte du print.

Pour l’EstMediaCGT, ces chiffres de recettes couplés aux efforts de tous entraînent une réduction de charges. Cela prouve une nouvelle fois que l’implication des salariés de nos titres pour la réussite de nos entreprises n’est pas un vain mot et permet de retrouver une meilleure santé financière.

Ce bon résultat déclenche la prime d’intéressement négociée par vos délégués syndicaux d’un montant de 500 € bruts. Elle sera payée après la validation des comptes lors de l’assemblé générale qui se tient généralement au printemps.

Activité partielle en 2020

L’UES a perçu au total 532.000 euros. 228 personnes ont été concernées à LER et 31 personnes à VOM. Au global 3.707 jours n’ont pas été travaillés à LER et 1.242 à VOM. Les employés et les ouvriers ont été les catégories les plus touchées par l’activité partielle.
Pour les élus de l’EstMedia-CGT la situation est claire. Les « petites mains » pourtant si utiles à nos titres pour leur bon fonctionnement ont payé un lourd tribut à cette situation.

Avis de décès

Face aux nombreuses fautes orthographiques et grammaticales commises lors de la publication des avis de décès Christophe Mahieu s’est retranché derrière la jeunesse du service créé début janvier et le nombre important d’avis de décès à traiter à la même époque. Le directeur a rappelé l’un de ses chevaux de bataille : la saisie des ADD par les pompes funèbres. « Mais pour des raisons historiques la saisie déportée ne représente que 25 % des ADD sur le pôle ERV ». Pour remédier à ces erreurs, du personnel est venu en renfort au sein de ce service et des formations orthographiques sont en cours. Les élus seront vigilants à l’amélioration de la qualité de ce service essentiel pour les clients et pour notre image de marque.

Point Covid

Suite aux récentes annonces gouvernementales un nouveau protocole va être mis en place à la cantine à Houdemont et dans les tisaneries en agence pour faire respecter une distance de 2 mètres entre chaque personne ne portant pas de masque et venant prendre son repas. La direction va aussi demander aux employés de ne plus porter de masques en tissu « artisanaux » et de ne porter que ceux fournis par leur employeur. Pour le moment les masques FFP2 ne sont pas la norme mais ils pourraient être demandés de les utiliser lors d’opérations de maintenance ou lors de reportages dans les hôpitaux. En espérant qu’un stock soit rapidement envoyé dans les services et agences pour palier à toute éventualité

Ateliers KBA

Les personnes qui ont souhaité participer aux ateliers pour le nouveau journal ont reçu la réponse de la rédaction en chef. Sur 120 candidats tous n’ont pas été admis. « Il a fallu faire des choix », a souligné Sébastien Georges. Les huit ateliers qui ne devaient accueillir que cinq personnes seront finalement composés de dix salariés. Ces ateliers vont s’organiser et se réunir au mois de février en Skype. Plusieurs réunions de deux heures permettront de faire cinq propositions par atelier (locales, micro-locales, sports…). La rédaction en chef fera une compilation et une analyse de ces préconisations avant de valider ce qui sera retenu. Un suspens qui devrait prendre fin avant la mise en place de la nouvelle charte éditoriale prévue pour la parution du…1er avril. Cela ne s’invente pas ! La sortie du nouveau journal est toujours prévue fin juin.

Médailles du travail

La cérémonie de remise des médailles n’a pu avoir lieu comme tous les ans fin janvier. Christophe Mahieu attend d’avoir plus de visibilité pour l’organiser en septembre sous une autre forme avec, c’est une piste de travail, la visite du nouvel outil industriel qui sera alors en production.