FILPAC CGT Chapelle Darblay Grand-Couronne (UPM)

Écrire un nouveau chapitre…

25 septembre 2018

Partagez :
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

Compte-rendu des réunions de septembre.

Écrire un nouveau chapitre…

Nous l’espérons, tant ces trois dernières années ont été difficiles pour le personnel, en raison d’une organisation du travail oubliant l’élément central : l’humain !

Il y a des raisons de se réjouir, dans l’usine, de cette rentrée avec les bons résultats (+ 9 Millions, chiffre de la Dir.) la mise en place de la nouvelle organisation et l’arrivée des ingénieurs qui manquaient à l’effectif, de nouveaux postes et même un superviseur Centre d’Affinage… qui sort du chapeau !

Mais que faut-il espérer ?

Face à ces réjouissances, il faut opposer la marche toujours chaotique des ateliers, notre plan urgence à un million qui reste dans les cartons ou les mains crochues de nos dirigeants qui se gavent !

Socialement, on en prend plein la …tronche et généralement, en septembre ; 2018 n’échappe pas à la règle avec son lot de saloperies comme les retraites, les taxes, le leurre sur la baisse (baise) des cotisations, l’essence, le fioul, le gaz, la liste est longue !

Prochainement, nous parlerons de l’orientation que doit prendre la journée du 9 octobre à Chapelle, à travers des prises de parole. Les lieux restent à préciser.

Nous serons à la veille du redémarrage des installations…à moins que le personnel n’en décide autrement et réclame les investissements prévus et indispensables, ras le bol des pansements, non ??? !!!

Réunion des délégués du personnel du 5 septembre.

Ressources humaines présentes : Mme Kipp, M. Fagon, délégation CGT

Gestionnaire prod.chim. : La Direction a tranché. Ce poste ne fera pas partie des postes aménagés que nous réclamons pour reclasser les personnes ayant une inaptitude. L’argument étant le besoin urgent.

La question de l’emploi des seniors reste un « tabou », et celui des postes aménagés, une arlésienne !

Embauche de deux personnes en Maintenance (suite nomination au poste de Responsable Maint et création du deuxième poste préparateur !) : 7 C.V à l’étude. C’est long !

Prod/Maint :La Direction ne veut pas reconnaître le travail effectué par certains depuis 2015 !

Organisation, période transitoire (2019): Certaines personnes se plaignent des choix de la Direction, des CDD en formation sur la machine, du suremploi des intérimaires, etc. Ce que nous partageons !!!

(Détails à voir dans les panneaux sociaux) 

Réunion « Organisation usine » du 11 septembre.

Mise en place officielle le 1er octobre 2018, enfin, en grande partie car des formations sont encore en cours.

Le protocole final est en lecture.

Une période transitoire se met en place pour une année, à compter de ce mois d’octobre et suivra une année « expérimentale » en 2020.

Nous suggérons des réunions d’équipes pour présenter l’organisation et ses enjeux,

en toute transparence !

Dernière minute : Le bruit court que les Représentants du Personnel, CGT donc, négocient les coefficients dans l’usine, ce qui est faux, bien-sûr ; dommage d’ailleurs, on aimerait bien, pour faire évoluer le coefficient d’embauche, 155 en 5×8 et celui de jour, 170 ! CQFD.

Comité d’établissement du 14 septembre.

Comme le dit le Directeur, « attention, les bons résultats cachent une marche encore trop aléatoire », tout est dit et tout reste à faire !

Ce Comité d’Etablissement de rentrée, à l’ordre du jour chargé, est l’occasion pour nous, effectivement, de rappeler à la Direction, des conditions de travail rendues difficiles par une ambiance de plus en plus lourde et de nombreuses querelles de clocher.

La canicule 2018, les 7×2, font déborder le vase.

Il est temps de passer à autre chose, de tourner la page de l’organisation actuelle ! 

Bonne production en août : 20156 tonnes, mais cela ne permet pas de combler le retard, production cumulée : 151446 t.

Ventes. (18200 t).

Ventes en % Août Budget
France 34 45
Europe 16 25
Gde Export. 50 30

La production de Brite s’élève à 19738 tonnes à fin août. Globalement, le journal standard, pour le moment, est plus rentable, mais le « Brite » garantit la marche à 100%.

Nos coûts de production se maintiennent, grâce notamment à la revente d’énergie verte (via la turbine)…dommage que la chaudière de secours (Sulzer) manque d’entretien, ce qu’admet aussi le Directeur . Le CHSCT s’en était inquiété cet hiver !

P.Y Bais, le big chief de Levallois, présente aux provinciaux que nous sommes un état des lieux de la stratégie de vente du bureau parisien, la consommation française de journaux et la répartition de nos ventes.

Pour l’instant, la pagination baisse, comme la consommation, ainsi que la qualité du support (Brite) et rien ne semble indiquer un changement à court terme.

Pour ces raisons, toutes les destinations doivent être conservées en France en Europe et dans le Monde, en ayant un œil sur la part grandissante qu’est l’écologie (transport, circuit court, économie circulaire).

Rien ne doit transpirer de ce moment d’échanges, aucun chiffre ne doit être communiqué, on ne s’est même pas vus d’ailleurs, parole est donnée, cochon qui s’en dédit !!!

Pour plus d’informations chiffrées, rendez-vous sur le site : OJD….

Formation.

L’avis du C.E met en exergue, le manque de moyens, la présentation du plan 2018, en juin ! et le manque d’envergure au vu des besoins, partout dans l’usine !

Les demandes personnelles doivent aussi être prises en compte, grâce à un nouveau support que la Direction se doit de mettre en place. (accès aux formations numériques : Word, Excel…ou remise à niveau.

Effectifs.

216 personnes, réparties ainsi :

Chapelle : 201, Fonctions : 15,.

Autres : 33 (PSE, MLD)

Absentéisme.

Moyen : 4.15%

Toujours élevé en Prod. Et mieux en logistique (retour d’absences longues)

Les « absences longues » sont de plus en plus courantes, ce qui est inquiétant ; comme les personnes qui ne veulent plus venir, souffrant, par manque de soutien.

Et au bout, c’est notre Sécu qui paie, pour l’instant.

 L’Intérim.

Celui-ci est gonflé cet été par la présence des ETV et reste important, causé par l’absentéisme, les mauvaises conditions de travail, etc.

Cumul : 620 k€.

GPEC : La Direction doit absolument travailler sur l’emploi des seniors en améliorant l’organisation du travail et en prenant en compte les contraintes de l’âge ! (voir rapport Ayming, hausse de l’absentéisme).

Le rapport Sécafi qui sera présenté en CCE au mois de novembre, sur la politique sociale, en dira plus et donnera des voies d’améliorations !

L’épée de Damoclès, le CSE ! Qu’allons-nous, qu’allez-vous devenir ?

Pas de réponses officielles, pour  l’instant, à nos questions essentielles, posées en juin, pour l’avenir du personnel à travers les acquis sociaux historiques ! La date est repoussée…stratégie de la Direction ?

Nous parlerons de tout cela le 9 octobre !!!

Comité d’Hygiène, Sécurité et Conditions de Travail du 20 septembre. (9h30 à 15h)

Deux gros dossiers : Les enquêtes officielles, suite au droit de retrait du 24/11/17 (service électrique) et l’incendie du 5/07/18, sont toujours en cours.

Santé au Travail : Nous travaillons depuis 2015 à l’amélioration de l’organisation en nous basant sur les préconisations de l’expertise du cabinet Sécafi. (GPEC, Formations, Habilitations)

Sécurité : Deux dossiers importants, les consignations dans les secteurs Dip et Energie, toujours pas finalisés. (salle, matériel, repérages, fichier source)

Prod.Chimiques : Notre insistance à remettre un gestionnaire est plus que d’actualité, les « couacs » étant toujours là !

Arrêt usine 2018: Nos commentaires, soulager le travail de nuit, mettre du renfort et veiller aux horaires et heures sup.

Nouveaux sujets : Accueil chauffeurs et Entrée usine : Pour des raisons évidentes d’hygiène, pour le 1er et de sécurité pour le 2ème , ces sujets nous tiennent à cœur.

Notre volonté :Clôturer tous ces dossiers avant la mise en place du CSE, mais c’est le Codir qui décide !!!

 

Rentrée sociale.

Le 9 octobre est retenu par les organisations syndicales signataires, pour en faire une grande journée de manifestation face aux attaques sans précédent sur notre modèle social, dont nous sommes fiers !

Malgré l’arrêt de l’usine, nous devons montrer notre mécontentement, notre rapport de force en étant nombreux à défendre nos acquis, Sécu en tête, fortement attaquée à travers l’accès aux soins et aux arrêts maladie ; l’ascenseur social pour nos jeunes, etc.

Sujet de la rentrée, la retraite à points, roulez jeunesse !!!

« paraît que tout le monde en a marre » de Macron, Philippe, Collomb, Buzyn…à Benalla…

…Alors, désolé-e-s pour l’arrêt, tout Chapelle sera dans la rue le 9 octobre, en répondant à l’appel à la grève, les vrais responsables sont à Matignon !!!

Une information détaillée sera distribuée prochainement pour la préparation de cette manifestation.

La discrimination syndicale s’accélère, après la restructuration de la Médecine du Travail, de l’inspection du Travail, des Prud’homme, la disparition du CHSCT. (Liste en cours !)

Extrait du blog « chapelle-darblay », toujours instructif !!!
Rapport Schwarz.

Pour la SGLCE-CGT, la loi Bichet a permis de casser des monopoles pour favoriser une presse forte et la plus indépendante possible, permettant l’émergence et le développement de nombreux magazines ; y mettre fin serait faire un bon de plus de 70 ans dans le passé. La remise en cause de cette loi et du statut coopératif et solidaire, né après-guerre de la nécessité d’imposer le pluralisme de la presse, dans l’objectif que tous les citoyens puissent librement fonder et éclairer leur jugement, est totalement inacceptable et dangereux pour l’avenir de la démocratie.

Nous en parlons depuis plusieurs mois, les activités autour des « 90 ans de la Société des Papeteries de la Chapelle », Saint-Etienne/Gd-Couronne, se précisent, l’organisation se met en place.

Le mois de novembre sera l’occasion de célébrer cette anniversaire rendu possible par de nombreuses luttes, des ventes, des rachats, des restructurations, pour arriver à 2018, où les « Pap-Chap » subsistent.

Nous organisons une grande journée, le 21 novembre, avec la venue de Philippe Martinez, chez nous.

Visites usine, Table Ronde sur l’avenir de notre industrie ainsi qu’une exposition au C.E et des débats. Nous aurons besoin de bras !

Nous mettons tout en œuvre, de notre côté, pour emmener l’usine vers ses 100 ans !

Ensemble et solidaires !!!

 

Grand-Couronne, le 20 septembre 2018.