FILPAC CGT Chapelle Darblay Grand-Couronne (UPM)

De l’importance des Représentants du personnel…

27 novembre 2018

Partagez :
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

Compte rendu des dernières réunions

Incroyable, le gouvernement regrette que les manifestations des « gilets jaunes » ne soient pas organisées et encadrées par les syndicats !

Opportuniste ce gouvernement qui organise, en même temps et dans l’ombre avec le Medef, notre fin…pour mieux diviser et casser notre modèle français, mutualiste et solidaire.

Nous l’avons constaté, aussi, chez nous, l’opportunisme, mais la Direction a rappelé les règles : « On discute et négocie avec les Représentants du Personnel ».

Et ces discussions ont abouti à des avancées qui permettent d’envisager la mise en place de l’organisation de l’usine et de continuer, surtout, à la faire évoluer.

Il faut des règles et des lois, sinon c’est l’anarchie, dehors comme dedans !

CHSCT

Santé.

Enfin une réunion avec les représentants de la société Atalian, pour évoquer leurs conditions de travail chez Chapelle ; nous la demandions depuis des mois.

Sujet du jour, les vestiaires, indignes d’un site comme Chapelle ! Merci qui ?

Rappel : Nous demandions, il y a quelques années, la mise en place d’un CHSCT élargi avec les sous-traitants pour prendre en compte les contraintes des différents intervenants. Refusé !

Sécurité.

Dossiers en souffrance : La mise en place des « nouvelles » consignations à la Centrale et au Désencrage. La grande question, qui va s’en charger ?

Entrée usine

Comme vous pouvez le constater, le sujet avance, avec la mise en place d’un îlot central, pour la partie route. L’agrandissement de l’entrée démarre prochainement.

Accueil chauffeurs

Le nouveau bungalow, plus grand, équipé d’une douche, arrive prochainement. L’équipement intérieur, de type « aire d’autoroute », pour faciliter l’entretien a été retenu.

Attention : nous constatons une augmentation des incidents, presqu’accidents et accidents, soyez prudents.

 

 

 

Réunion des Délégués du personnel du 13/11/18.

Organisation : nous demandons le suivi trimestriel de l’emploi des Remplaçants de Ligne Dip.

Droits des femmes : Ce point sera dorénavant à l’ordre du jour mensuel.

Embauches : Cariste, Mécanicien, Responsable Automation, Responsable achat, Responsable Logistique : en cours.

Formation des Prod/maint : Respecter les engagements !

Machine à café, sandwichs : Mise en place retardée par un litige.

Autres questions : Voir panneaux d’affichage.

Comité d’Etablissement du 16/11/18

Gros coup de colère de notre part dès l’ouverture de la séance ! En cause ?

Les arrêts techniques de moins en moins maîtrisés (encore 1h30 de retard lors du dernier arrêt…avant de commencer les chantiers !) et l’appel sauvage au personnel « polyvalent » pour sauver l’usine…de l’arrêt ! Cherchez l’erreur ! On est tous vénère !!!

Ajoutons à cela la fuite des « cerveaux » qui inquiète le personnel, une marche, toujours, chaotique de la machine et un « léger retard » pour le redémarrage de la chaudière pour noircir le tableau qui montre pourtant de bons résultats. Bons résultats uniquement dus au prix de vente du papier.

Vigilance, car nous sommes dans le bas de ce tableau…nous en parlons en page 4, avec la table ronde, car les solutions existent !!! ( Vapeur, revalorisation des cendres, etc. )

Marche de l’usine. (chiffres d’octobre)

19388 tonnes expédiées.

Ventes en % Octobre Budget
France 34 45
Europe 19 25
Gde Export. 47 30

 

Bizarrement, les coûts de transport vers la Grande Exportation ne nous pénaliseraient pas actuellement !

Production cumulée : 187102 tonnes, il reste quelques semaines pour rattraper le retard (budget 230 000 t), ce qui explique, peut-être l’entêtement des dirigeant-e-s à faire tourner avant tout la bécane ?

Nous le répétons ici, nous n’avons pas besoin d’une infirmière qui panse les plaies de l’usine mais d’une « chef » de production qui développe notre outil. (Marche stabilisée, vitesse « litige presse Valmet » et Brite) 

On se pose des questions !

Il vient de là le problème ?

Nous mettons à l’ordre du jour du prochain C.E, la présentation et la feuille de route du Service Fiabilisation.

Point positif, le prolongement de l’arrêt de la chaudière et du nouveau matériel permettent d’envisager une bonne marche jusqu’au prochain arrêt, au 2ème trimestre 2019. Il le faut, pour faire baisser nos coûts de production !

Autres sites : les productions, à fin octobre, des autres machines (Shotton, Steyermuhl, etc.) dépassent les 200 000 tonnes !!!

De plus, en cette fin d’année, les prix de l’énergie et des fibres remontent

Investissements : Le Robot emballage sera représenté en février 2019, tout comme un projet sur le Brite !

Plusieurs matériels obsolètes seront prochainement changés et le sujet du bassin d’alimentation d’eau incendie est à l’ordre du jour.

Comme le dit le Directeur : « il faut de bons fondamentaux en 2019 »

Effectifs (248)

Rappel : Le temps de travail maxi est de 10h, sans obligation, sauf celle d’arrêter l’installation en sécurité, s’il le faut. CQFD

Nous sommes : 213. Femmes 20, Hommes 193.

Autres : 35 MLD et PSE

Absentéisme :

Il fait le yoyo entre les différentes pathologies, secteurs et les CPM (congés maladie !)

Une nouvelle étude sur l’absentéisme donne des pistes. (Dossier complet dans l’Express)

Constat : Burn-out, dépression, Organisation tendue, Troubles Musculosquelettiques en tête.

Remèdes : Meilleur management, Conditions de travail, reconnaissance.

Cela ne vous rappelle rien ?

Réunion importante du Comité Central d’Entreprise, à Paris, le 27 novembre, avec à l’ordre du jour la mise en place du Comité Social et Economique lors des prochaines élections, en avril 2019 !

Vos élus négocieront les conditions, les moyens de son fonctionnement aussi bien économiquement que la représentation sur le terrain !

Une chose est sûre, représenter le personnel sera de plus en plus compliqué, compliqué de se détacher, compliqué de se faire entendre et compliqué de faire respecter les règles et les lois vous protégeant !!!

Soyons prêt-e-s pour cette échéance, le statut des
« Pap-Chap » en dépend !

 

 

 

Journée d’actions du samedi 1er décembre 2018

Après les nombreuses journées déjà organisées par les syndicats, syndicats mis au rencard, et en particulier notre CGT pour dénoncer les attaques contre notre modèle social, notre Sécurité Sociale, les retraites, la formation, les hôpitaux, les services publics en général, l’emploi…etc.

Faisons du 1er décembre un rassemblement autour de ces revendications légitimes.

La date retenue doit permettre à chacune et chacun d’être dans la rue, sans distinction de gilet ou de couleur !

L’unité face à ce gouvernement qui trompe le peuple depuis le soir des élections est la seule réponse possible.

Evitons la division, évitons les images désolantes, les mots malheureux entendus ici et là !

Vous pouvez retrouver les communiqués de la CGT et toutes les informations sur
notre blog Chapelle-Darblay ( + action pour le 1er déc.)

 

Retour sur la journée du 21 novembre 2018.

Dans notre volonté d’ancrer notre usine dans le paysage local, la célébration des 90 ans a permis d’organiser une Table Ronde, sur l’avenir de l’industrie papetière, dont nous sommes fiers.

Les élus normands qui ont répondu à notre invitation et la présence de Philippe Martinez donnent une dimension nationale aux interventions et aux engagements pris. (Discours d’introduction de M. de Barros sur le blog) 

Il y a eu le 14 novembre 2014, annonce de l’arrêt de la Machine 3, il y aura le 21 novembre 2018.

Date de notre table ronde, montée de toute pièce, pourrait-on dire, par les travailleurs et en particulier par la CGT, toujours force de propositions, la preuve.

Notre initiative doit permettre aussi à l’usine de bénéficier de subventions, d‘aides et d’appuis des élus locaux.

Patrick Bauret, Secrétaire Général de la Filpac, rappelle le rôle essentiel du papier dans la diffusion de l’information.

Pour notre part, nous rappelons que l’industrie et donc la nôtre, profite à l’économie nationale et locale et que l’Etat, la Région, la Métropole doivent contraindre UPM à fournir de la chaleur via la chaudière, financée en 2006, en partie par nous tous !

Les engagements du 21 novembre doivent être suivis d’effets, rapidement, pour faire baisser les coûts de production et rester compétitif aux yeux de notre patron actuel !

Quelques exemples : La vapeur, les cendres, les barges qui remontent à vide sur Paris, le fer qui doit transporter les bobines ou tout autre matière

Parmi les interventions à la Table :

Parlant du salon  « L’Usine Extraordinaire »… Philippe Martinez : « l’usine extraordinaire, je l’ai visitée, à Grand-Couronne…Chez Chapelle-Darblay »

Patrice Dupray : « pour raccorder l’énergie fatale (vapeur) de Chapelle au chauffage urbain, il ne manque que le tuyau… » (Comme cela est fait avec le Smedar. NDLR)

Christiane Vulvert, Conseillère Régionale : « Il faut rapidement une réunion pour régler ces sujets. » (Parlant de la vapeur et des cendres)

Philippe Duchamp (Sécafi) : « Alors que les pays du nord ont renforcé leur industrie, on a abandonné la nôtre. Les groupes mondiaux ont phagocyté* nos fleurons et on a laissé faire. (*Absorber et détruire)

Hubert Vulfranc : « Que veut le pays pour son industrie ? l’Etat se désengage, fuit ses responsabilités et lorsque les salariés trouvent des solutions alternatives, il ne les écoute pas ! »

J-F Gabala : « Nos rejets vapeur peuvent servir au chauffage urbain des communes voisines, cela ne se fait pas, pourquoi ? Petit message aux absents à cette Table, nous allons chercher des réponses, maintenant ! »

« Avec L’Usine Extraordinaire au Grand Palais, nous allons lever le voile sur la réalité de l’usine d’aujourd’hui.
Une usine innovante, connectée à son territoire et utile à la société. Une usine qui inspire et donne envie aux nouvelles générations de s’y projeter
 ! »
Bruno Grandjean, Président de la Fondation Usine Extraordinaire. (Voir internet)

C’est beau, non ?

Nous, on lâche rien !!!

 

Nous vous invitons au vernissage de l’expo sur les 90 ans, le 29/11, à partir de 17h au C.E.

Grand-Couronne , le 26/11/18