Syndicat Filpac-Cgt Autajon

NAO 2018
Les attentes des salariés sont fortes

10 avril 2018

Partagez :
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

Avant toute chose, la Cgt souhaiterait informer la direction qu’elle entend chaque année le discours de la direction sur la situation de l’entreprise Autajon et sur les difficultés ou les circonstances qui font que la société est dans cette conjoncture.

La Cgt, elle, souhaite alarmer la direction sur les sérieuses difficultés de ses employés à joindre les deux bouts chaque jour pour faire vivre leurs familles…

La Cgt, quant à elle, veut aussi rappeler plusieurs points importants qui lui tiennent à cœur.

  1. Autajon est un groupe connu qui prospère avec 4000 salariés en Europe, aux Etats-Unis et en Asie et un CA dépassant 550 Millions d’Euros.

Mais la vie de ses salariés ne prospère pas…loin de là !

L’an dernier la direction a distribué 1% ; en 2016, une augmentation générale de 0.5% ; en 2015, 1% avec un minimum de 25€….  et passe sur les autres avancées sociales.

L’historique des accords annuels sur les augmentations générales ont stagné considérablement malgré une augmentation constante de la vie courante… quelle solution reste-t-il aux travailleurs ?…faire des sacrifices???

Certes vous nous direz que ce n’est pas à Autajon de couvrir le coût de la vie mais pour les salariés, le seul moyen de vivre, c’est grâce à leur salaire. Ils n’ont pas d’autres moyens de ressources pour y parer.

Aujourd’hui, la Cgt appelle à la prise de conscience réelle que doit avoir la direction pour proposer une augmentation annuelle à la hauteur des attentes des collaborateurs afin que nous puissions cette année signer un accord « digne de ce nom ».

En effet l’an dernier, un procès-verbal  de désaccord a été établi reflétant le souhait des salariés après  sondage. La Cgt trouverait regrettable si nous réitérons cette situation pour les relations à venir.

Si la direction n’a plus besoin de nous, qu’elle le fasse savoir.

2.   La société Autajon investit dans d’autres usines et son parc machine, cela confirme la bonne santé de notre entreprise, mais ne serait-il pas aussi judicieux d’investir dans le personnel qui fait tourner ses machines ?

Une entreprise qui doit sa pleine santé à des salariés qui ne trouvent pas d’issue à leur situation financière et perdent l’espoir… est-ce cela que souhaite la direction ?

Le côté matériel est important mais le côté humain l’est tout autant. Autajon est connue pour son savoir-faire, ce ne sont pas les machines qui font sa renommée mais bien des femmes et des hommes qui sont derrières.

Tous les employés sont engagés, loyaux. Ils s’investissent de bonne volonté pour parer aux absences de plus en plus conséquentes dans certains services. On peut se demander pourquoi autant de carence : conditions de travail ? Bien-être au travail ? Salaires ?

Les salariés ont vu leur TRAVAIL s’alourdir de tâches supplémentaires et ainsi pallier aux manques de moyens.

Pour éviter la démotivation des salariés restants avec  ce sentiment qu’ils n’ont pas la récompense qu’ils méritent, la Cgt commence ces NAO avec une proposition d’augmentation de salaire à 3%. Une augmentation forte et conséquence est le mot d’ordre de cette année 2018.

La Cgt met l’accent sur ce point avant d’aborder tous autres sujets et rappelle à la direction que la démotivation subsiste depuis 2016.

Ceci avait fait l’objet d’une question DP en novembre : «  Constatation générale dans tous les services : Les salariés sont de moins en moins motivés, tout en restant professionnel.

Quelles actions la direction compte –t-elle mettre en place pour redonner l’engouement ? »

Maintenant, nous attendons de voir ce que la direction a à proposer pour poursuivre ces négociations.

Nous rajouterons pour finir que les attentes sont fortes, réelles et sérieuses. Nous attendons des propositions au niveau, pour répondre à la souffrance des salariés.